Atlantique-Japon Actualités

15 09 2006
Sekikawa, porte ouverte sur les sentiers de montagne

Sekikawa porte ouverte sur les sentiers de montagnePour les routards en mal de marche dans la nature, nous souhaitons présen­ter un vil­lage au nord de la pré­fec­ture de Niigata : « SEKIKAWA »

A 20 min­utes en voiture de la pré­fec­ture de YAMAGATA, ce vil­lage est une porte ouverte sur les sen­tiers de mon­tagne et fut à une époque plus anci­enne à la croisée de vieilles routes qui reli­aient YAMAGATA à NIIGATA (YONEZAWA KAIDO).

Sekikawa : de la gare de Echigo Shimoseki

De par son charme, ce vil­lage mérite une halte pour les ran­don­neurs en mal de dépayse­ment. Dans le cen­tre de SEKIKAWA, vous apprécierez la vis­ite de WANABETEI, une grande mai­son de Samouraï du 18ème siè­cle, char­p­en­tée avec de superbes pièces de bois et dont les toits sont recou­verts de chaume ou de galets. L’intérieur de WATANABETEI présente une vision de la vie à cette époque: on y retrouve les cuisines, les sols en terre battue, les par­quets lus­trés, les tatamis, les foy­ers au milieu des tatamis (IRORI), les usten­siles de l’époques… Sur le coté de la batisse une avancé (ENGAWA) donne sur un mag­nifique jardin de style TSUKIYAMA.

Watanabetei

Dans le cen­tre de SEKIKAWA ainsi que les alen­tours du musée d’histoire de la région se trou­vent plusieurs autres bâtisses de la même époque comme par exem­ple TOKEIEN et vous apprécierez une prom­e­nade dans les arrières ruelles du bourg.

Tokeien

Pour les marcheurs, nous recom­man­dons la ran­don­née jusqu’à EBURISASHIDAKE (1636 mètres) départ à env­i­ron 200 mètres d’altitude. Compter 8 heures de marche et une nuit au refuge gra­tuit de EBURISASHIDAKE. Le sen­tier est mar­qué. Il est pos­si­ble de pousser plus loin en crête de mon­tagne (3 à 4 heures de marche) jusqu’à KAIRAGI où se trouve un autre refuge (habité en été, payant, env­i­ron 1500 Yens/​nuit). Superbes points de vue au programme !

Eburisasidake

Recom­man­da­tion : Etre en bonne con­di­tion physique, prévoir un sac de couchage et des chaus­sures de ran­don­née. Si vous trans­portez de la nour­ri­t­ure, atten­tion aux singes de montagne !

De retour à SEKIKAWA, vous trou­verez tout une série de « Onsen » (Bains ther­males), havre de paix après une bonne marche. Par exem­ple Yumu (Adulte 500 Yens, Enfants 300 Yens). Il y a des « Onsen » qui com­bi­nent l’hébergement, par exem­ple KANZANSO (à par­tir de 13.000 Yens/​nuit) ou Koto­buki (à par­tir de 8.000 Yens/​nuit).

Ruelle de Sekikawa

SEKIKAWA est à 1 et demi heure env­i­ron de la gare de NIGATA. Pour y accéder de la gare de NIIGATA, pren­dre le train en direc­tion de MURAKAMI. Vous aller tra­verser les grandes riz­ières dont le riz est si célèbre au Japon et vous rap­procher de mon­tagnes du nord-​​est. Il fau­dra descen­dre à SAKAMACHI et pren­dre le train omnibus en direc­tion de YONESAKA. Vous tra­verserez des tun­nels, lon­gerez une grande riv­ière que les saumons sauvages remonte et il fau­dra descen­dre deux arrêts plus loin à ECHIGO SHIMONOSEKI. L’air sera pur et vous aurez l’impression d’être perdu mais vous serez dans le coeur du Japon. (De la gare de Niigata, compter 950 Yens par adulte).

Yonesakasen

Pour plus d’Information : Con­tac­ter l’office du tourisme (0254) 64 0505 ou Atlantique-​​Japon

Par ODRO

Atlantique Japon


Twitter